nov_2017

≡ jeu_23_ nov ≡
IMG_8297

Comment renouveler une écriture pour ce compte rendu qui, ma fois, garde étrangement les mêmes caractéristiques que la soirée précédente ?
Soit : du beau son, curieux et voyageur, une belle équipe, qui nous a fait chaud au cœur et aux oreilles…et un public « ultra ouvert et disponible » pour découvrir, sincèrement, sans préjugés aucun, qui désire seulement de se laisser embarquer…
voilà et puis on réinvente : Rôdeuse nous a embarquée ailleurs, à travers ses voyages, dans ses histoires à elle, avec des mots, des mots d’aventureuses, portées par une présence « telle qu’elle est », avec la pointe bien frappée, parfois peu hésitante, très souvent exaltante, un goût exigent pour la musique libre et celui du théâtre, vivacité de la lenteur, dont elle laisse le soin aux auditeureuses d’apprécier du haut de leurs propres histoire, sous le bras ou au creux des yeux, du bout des genoux.
Un grand merci

≡ sam_18_nov ≡
ecoute18nov
du son, du beau son, une belle équipe grenobloise qui nous a fait chaud au cœur et aux oreilles, aux jambes, aux bras et à tout ce qu’on ne voit pas ! Une belle expérience pour un public qui du haut de la salle de jeu assis face à la salle de bar et dos aux musicien-es, les yeux fermés ou ouverts ou un peu les deux, ont pu se laisser surprendre à ce jeu sonore de la parole qui s’accroche au bandes magnétiques, au rebonds points de couture d’une guitare dont on ne reconnaît pas les contours… prendre le temps de se laisser écouter, de se laisser entendre, d’étendre l’ouverture des ouïes, tout simplement. A bon entendeur…

tract18nov.a6

≡ ven_3_nov ≡

voilà une belle soirée qui a réunit une cinquantaine de paimblotin-es fort enthousiastes voire euphoriques qu’il se passe quelque chose dans cette bourgade, ancien port, ancienne cité ouvrière, ancienne sous-préfecture, ancienne île, … un espace pour se rencontrer entre voisin-es, prendre le temps de prendre le temps, un truc du genre…
merci AL MAOUT pour le dancefloor
merci pour la soupe à l’oignon

Publicités